Ryanair Demande Une Action Urgente Pour Prévenir La Réduction Du Contrôle Du Trafic Aérien (CTA) En Europe

14 Jun 2018

Les Pénuries De Personnel/Grèves Du Contrôle Aérien Impactent Des Millions De Passagers Cet Été

Ryanair, la plus grande compagnie aérienne d’Europe, a demandé aujourd’hui (14 juin) à la Commission européenne et aux gouvernements européens d’agir d’urgence pour stopper la détérioration alarmante des services du CTA européens pendant les mois de mai et juin et empêcher la crise du CTA.

En mai 2018 :

– Plus de 117,000 vols ont été retardés avec 61% (plus de 71,000 vols) pour cause de pénuries et de grèves du personnel du CTA.

– Plus de 56,000 vols ont été retardés de plus de 15 minutes, soit quatre fois plus que les 14,000 vols retardés de plus de 15 minutes en mai 2017.

– Les retards causés par les conditions météorologiques ont représenté 39% des vols (45,000 vols), soit une multiplication par quatre des 11,000 retards causés par les conditions météorologiques en mai 2017.

– Étrangement, la majorité (près de 60%) de ces retards ont eu lieu les vendredis et samedis plutôt que les cinq autres jours de la semaine, ce qui suggère que les prestataires du CTA utilisent des conditions météorologiques défavorables pour combler leurs pénuries de personnel.

– Le retard cible de l’UE pour 2018 est en moyenne de 0,5 minute par vol. Cependant, les prévisions actuelles pour 2018 se dirigent maintenant vers 1,5 minute par vol, soit près du triple de l’objectif de l’UE.

– En mai, Ryanair a annulé un peu plus de 1,000 vols, presque tous en raison des pénuries et des grèves du personnel du CTA. C’était 24 fois les 43 vols annulés en mai 2017.

– En mai, EasyJet a annulé 974 vols contre seulement 117 en mai 2017.

– En mai, le PDG d’IAG, Willie Walsh, a déclaré : « Ce qui a le plus impacté, ce sont les grèves du CTA et l’environnement du CTA actuel, qui est un gâchis. Cela détruit le trafic dans toute l’Europe. On pensait que ça irait mieux en 2018 mais la situation s’empire “.

 Le PDG de Ryanair, Michael O’Leary, a déclaré :

“Encore une fois ce week-end, le CTA français sera en grève samedi et dimanche, provoquant l’annulation de centaines de vols, perturbant les projets de vacances de milliers de passagers. Beaucoup de ces vols n’atteignent même pas la France, mais engrangeront des perturbations car le CTA français demande aux compagnies aériennes d’annuler les survols tout en protégeant les routes intérieures françaises. Les compagnies aériennes européennes souffrent également de milliers de retards / annulations du CTA en raison des pénuries de personnel, en particulier dans les prestataires du CTA allemands et britanniques. Ces perturbations sont inacceptables et nous demandons aux gouvernements britannique et allemand et à la Commission européenne de prendre des mesures urgentes et décisives pour garantir que les prestataires du CTA disposent d’un personnel complet et que les survols ne soient pas affectés lorsque des grèves nationales se produisent, comme c’est fréquemment le cas en France.

Les fournisseurs du CTA en Europe approchent du point d’effondrement avec des centaines de vols annulés chaque jour simplement parce qu’ils n’ont pas assez de personnel pour les traiter. La situation est particulièrement aiguë les week-ends où les fournisseurs du CTA britanniques et allemands se cachent derrière des conditions météorologiques défavorables et des euphémismes tels que des «restrictions de capacité», alors qu’ils ne tiennent pas suffisamment compte du nombre de vols prévus. Des mesures urgentes doivent maintenant être prises par les gouvernements britannique et allemand et la Commission européenne, sinon des milliers d’autres vols et des millions de passagers seront perturbés, en particulier pendant les mois de juillet et août, à moins que cette crise du CTA ne soit résolue”.